Comment rédiger une notice : quelques consignes

Rédiger des notices biographiques pour le « Maitron Afrique » – Quelques consignes et conseils
D’abord vous pouvez consulter la base Maitron pour vous faire une idée des notices. Cette base est accessible sur abonnement ou à l’intérieur des locaux de certaines universités (dont Paris1) et établissements d’enseignement. Elle est appelée à devenir publique à moyen terme.
Quelques notices sont accessibles à tou-te-s.
L’adresse est : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/
Vous pouvez aussi consulter le Manuel d’aide à la rédaction et à la correction des notices du DBMOMS : https://biosoc.univ-paris1.fr/spip.php?article94

Un mot clé Afrique a été créé auquel pourront être rattachés tous les autres mots-clés souhaités (Pays, périodes etc)
« Maitron Afrique » :
Sur quoi portent les notices :
Dans le « Maitron Afrique » les notices pourront concerner des personnes (syndicalistes, hommes politiques, écrivains engagés etc,.. ) à condition qu’elles aient eu un rôle public –mais il ne s’agit pas non plus d’un bottin mondain !-, des lieux, des associations ou organisations, des manifestations (congrès, festivals….). Elles pourront aussi concerner tout le continent africain (Afrique du Nord comprise). Ceci dit, un dictionnaire Algérie est déjà en cours où sont versées actuellement un nombre important de notices. Il vaudrait donc mieux attendre pour l’Algérie.
Les notices sont signées et toujours perfectibles.
Les débuts :
Toutes les notices devront être validées par le comité éditorial (en constitution).
Il faudra donc les rédiger sous word en tenant compte des consignes ci-après. La mise en forme (Police etc) n’importe pas car la base a ses propres styles.
Et les envoyer à : maitronafrique@gmail.com
(En un deuxième temps, on instituera un système de rédacteurs dotés de mots de passe qui leur permettront de rédiger directement dans la base)

Quelques consignes obligatoires pour la rédaction:

– Chaque notice doit avoir un titre précis. S’il s’agit d’une personne, il faut mentionner tous les prénoms dans leur ordre usuel, et les éventuels surnoms ou pseudo. S’il s’agit d’une association/organisation il faut mentionner son nom complet et son sigle quitte à faire des renvois s’il y a eu plusieurs dénominations. Dans ce cas, il faut l’indiquer.
Chaque notice doit avoir un chapeau de quelques lignes qui en résume l’essentiel. Le chapeau doit être assez significatif pour permettre en particulier de distinguer très vite les homonymes. Il y a un ordre obligatoire :
1. état civil : date et lieu de naissance + date et lieu de décès s’il y a lieu ;
2. profession(s) ;
3. militantisme : principales responsabilités militantes ;
4. principaux mandats électifs.
Bien sur on ne dispose pas toujours de tous les éléments. L’important est, quand on les a de les mettre dans le bon ordre.

– Chaque notice doit comporter une bibliographie (notée Œuvres dans la base) si le personnage sur laquelle elle porte a écrit et, obligatoirement les sources, selon les règles usuelles de la bibliographie. Les sources garantissent le caractère scientifique de la notice. Vous pouvez bien sur utiliser des biographies déjà existantes à condition de les citer, et citer Internet à condition de préciser le jour de consultation.
– Chaque notice doit être assortie d’une série de mots-clés (Par exemple : Sénégal, Syndicalisme, Mouvement de jeunesse, Indépendance, Anti-colonialisme, CGTA, FEANF etc)
Quelques recommandations :
– Format : Il peut dépendre des informations que vous avez (plus ou moins fournies selon les cas). En moyenne le corps de la notice devrait comprendre entre 5 et 10 000 caractères (espaces compris) et surtout, sauf cas tout-à-fait exceptionnel ne pas dépasser 10 000. Mais si vous avez peu d’informations vous pouvez être en dessous de 5000.
– Liens : il est possible et recommandé de faire des liens soit internes (d’une notice à l’autre), soit externes, avec d’autres sources internet en faisant attention au fait que, dans ce cas, ces liens ne seront pas forcément pérennes. Il faut mentionner les adresses dans le corps de la notice à côté du nom à lier. Le lien ne se fait pas sur le titre.
– Images : Il est possible de mettre des illustrations mais peu nombreuses pour ne pas surcharger. Elles apparaîtront comme des vignettes. (voir : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16947). Si vous le souhaitez envoyer le-s image-s en jpeg et indiquer la source (qui doit être libre de droits).
– Il est possible d’inclure des fichiers audio ou video mais il ne faut là aussi pas abuser. Ces fichiers sont alors stockés sur Dailymotion par exemple et on fait un lien.
– Si une notice existe déjà dans Wikipedia , il sera recommandé d’y faire le lien avec le Maitron.

Autres recommandations
Si vous utilisez ou connaissez d’autres instruments biographiques portant sur l’Afrique, il sera utile de les mentionner pour que nous puissions en établir une liste.

Contact : fblum@univ-paris1.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.